Motrice Nord-Sud M102

Année de mise en service : 1925
Année de réforme : 1972
Longueur : 13,35 mètres
Roulement : Fer / 2 bogies moteur
Motorisation : 4 x 175 chevaux
Équipement électrique : Sprague-Thomson
Capacité voyageurs : 
23 assis + 70 debout
Réserve historique de la RATP

Cette voiture figure parmi les plus beaux exemples techniques et esthétiques des premiers matériels roulants. Sa caisse repose sur des bogies moteurs par l’intermédiaire de traverses danseuses, ce qui lui confère une suspension très souple et une douceur de roulement.

Motrice Nord-Sud M102

Année de mise en service : 1925
Année de réforme : 1972
Longueur : 13,35 mètres
Roulement : Fer / 2 bogies moteur
Motorisation : 4 x 175 chevaux
Équipement électrique : Sprague-Thomson
Capacité voyageurs : 
23 assis + 70 debout
Réserve historique de la RATP

Cette voiture figure parmi les plus beaux exemples techniques et esthétiques des premiers matériels roulants. Sa caisse repose sur des bogies moteurs par l’intermédiaire de traverses danseuses, ce qui lui confère une suspension très souple et une douceur de roulement.

La compagnie Nord-Sud, rivale de la CMP

La Société du chemin de fer électrique souterrain Nord-Sud de Paris, ou plus simplement « Nord-Sud », est une société privée créée en 1902, qui a construit et exploité deux lignes du métro de Paris jusqu’à sa faillite en 1931. Elle sera alors absorbée par sa concurrente, la CMP (Compagnie du chemin de fer métropolitain de Paris).

Le Nord-Sud rivalisera d’ingéniosité et de lustre dans l’aménagement des stations et de son matériel roulant pour se distinguer de la compagnie rivale. Elle construit et exploite la ligne 12 et le nord de la ligne 13 de Saint-Lazare jusqu’aux portes de Paris (anciennes lignes A et B) et veut se démarquer : elle aménage les stations en y intégrant des notions de design, cherche à rendre les espaces plus agréables avec des couleurs, des frises, ornements, encadrements publicitaires, noms de station en céramique, couloirs en courbe… Concept qui sera en partie repris par la CMP dans les années 1920.

La compagnie Nord-Sud, rivale de la CMP

La Société du chemin de fer électrique souterrain Nord-Sud de Paris, ou plus simplement « Nord-Sud », est une société privée créée en 1902, qui a construit et exploité deux lignes du métro de Paris jusqu’à sa faillite en 1931. Elle sera alors absorbée par sa concurrente, la CMP (Compagnie du chemin de fer métropolitain de Paris).

Le Nord-Sud rivalisera d’ingéniosité et de lustre dans l’aménagement des stations et de son matériel roulant pour se distinguer de la compagnie rivale. Elle construit et exploite la ligne 12 et le nord de la ligne 13 de Saint-Lazare jusqu’aux portes de Paris (anciennes lignes A et B) et veut se démarquer : elle aménage les stations en y intégrant des notions de design, cherche à rendre les espaces plus agréables avec des couleurs, des frises, ornements, encadrements publicitaires, noms de station en céramique, couloirs en courbe… Concept qui sera en partie repris par la CMP dans les années 1920.

Le design fait son apparition en station !

Pour se différencier, la compagnie Nord-Sud va soigner l’architecture et le design de ses stations. L’espace est aéré : une voûte plus large et décorée, des murs perpendiculaires aux quais et non arrondis, et des couloirs de circulation courbes sans angle droit.

Le bureau du chef de station sur le quai est arrondi et non rectangulaire. Sur le tympan des tunnels, on peut lire la direction des rames de métro. Le nom de station est inscrit sur des carreaux de faïence en blanc sur fond bleu, et la voûte est ornementée d’une céramique décorative qui s’étire d’un quai à l’autre.

NORD SUD-0240

Le design fait son apparition en station !

Pour se différencier, la compagnie Nord-Sud va soigner l’architecture et le design de ses stations. L’espace est aéré : une voûte plus large et décorée, des murs perpendiculaires aux quais et non arrondis, et des couloirs de circulation courbes sans angle droit.

Le bureau du chef de station sur le quai est arrondi et non rectangulaire. Sur le tympan des tunnels, on peut lire la direction des rames de métro. Le nom de station est inscrit sur des carreaux de faïence en blanc sur fond bleu, et la voûte est ornementée d’une céramique décorative qui s’étire d’un quai à l’autre.

Plus impressionnant encore : les couloirs sont parcourus de frises avec un motif en forme de vagues, et l’on retrouve les initiales NS entrelacées autour des encadrements publicitaires. La couleur de la frise indique le type de station : brun miel pour les stations simples et vert pour les stations de correspondances ou terminus. Le point central du réseau du Nord-Sud est la rotonde de Saint-Lazare située au croisement des lignes 12 et 13. L’architecture prestigieuse de cette salle des billets, conçue comme une retonde à la voûte céleste et spacieuse soutenue par huit piliers ornés de rubans en céramique, en fait la vitrine de l’esthétique du Nord-Sud.

NORD SUD-4749

Plus impressionnant encore : les couloirs sont parcourus de frises avec un motif en forme de vagues, et l’on retrouve les initiales NS entrelacées autour des encadrements publicitaires. La couleur de la frise indique le type de station : brun miel pour les stations simples et vert pour les stations de correspondances ou terminus. Le point central du réseau du Nord-Sud est la rotonde de Saint-Lazare située au croisement des lignes 12 et 13. L’architecture prestigieuse de cette salle des billets, conçue comme une retonde à la voûte céleste et spacieuse soutenue par huit piliers ornés de rubans en céramique, en fait la vitrine de l’esthétique du Nord-Sud.

Un matériel roulant qui se distingue

La première tranche du matériel roulant fut commandée par le Nord-Sud à la fin de 1907 : ce matériel, conçu 7 ans après les premières voitures de la CMP, avait pu bénéficier de toute l’expérience acquise par cette dernière durant ses premières années. En particulier, le Nord-Sud avait dès l’origine compris la nécessité de pouvoir former les trains les plus longs possible, occupant toute l’étendue des stations, afin de pouvoir faire face au trafic le plus élevé.

NORD SUD-5100

Un matériel roulant qui se distingue

La première tranche du matériel roulant fut commandée par le Nord-Sud à la fin de 1907 : ce matériel, conçu 7 ans après les premières voitures de la CMP, avait pu bénéficier de toute l’expérience acquise par cette dernière durant ses premières années. En particulier, le Nord-Sud avait dès l’origine compris la nécessité de pouvoir former les trains les plus longs possible, occupant toute l’étendue des stations, afin de pouvoir faire face au trafic le plus élevé.

Le matériel roulant du Nord-Sud garde un aspect analogue à celui de la CMP tout en présentant des améliorations notables. Parfaitement homogènes, motrices et remorques sont d’une même longueur de 13,60 mètres avec 3 doubles portes coulissantes par face, équidistantes les unes des autres. Les voitures sont entièrement métalliques. Les caisses reposent sur les bogies par l’intermédiaire des traverses danseuses, donnant une suspension très souple et une douceur de roulement très appréciable.

Les motrices comportent 4 moteurs de 125 chevaux, innovation qui ne sera suivie que bien plus tard par la CMP. L’équipement électrique adopté reste le système Sprague-Thomson, légèrement différent toutefois de celui des matériels de la CMP. Les moteurs sont alimentés par un système de distribution du courant différent de celui des rames CMP. En effet, à l’origine, l’alimentation électrique s’effectuait par un fil aérien (caténaire) et par un troisième rail. Cette double alimentation fut supprimée en 1931, après la fusion avec la CMP.

NORD SUD 20%-4745

Le matériel roulant du Nord-Sud garde un aspect analogue à celui de la CMP tout en présentant des améliorations notables. Parfaitement homogènes, motrices et remorques sont d’une même longueur de 13,60 mètres avec 3 doubles portes coulissantes par face, équidistantes les unes des autres. Les voitures sont entièrement métalliques. Les caisses reposent sur les bogies par l’intermédiaire des traverses danseuses, donnant une suspension très souple et une douceur de roulement très appréciable.

Les motrices comportent 4 moteurs de 125 chevaux, innovation qui ne sera suivie que bien plus tard par la CMP. L’équipement électrique adopté reste le système Sprague-Thomson, légèrement différent toutefois de celui des matériels de la CMP. Les moteurs sont alimentés par un système de distribution du courant différent de celui des rames CMP. En effet, à l’origine, l’alimentation électrique s’effectuait par un fil aérien (caténaire) et par un troisième rail. Cette double alimentation fut supprimée en 1931, après la fusion avec la CMP.

Un modèle d’esthétisme

Les voyageurs découvrent alors des rames équivalentes techniquement au Sprague -Thomson de la CMP, mais avec un aménagement intérieur et extérieur singulier et raffiné.

Le panneautage extérieur des voitures est en tôle peinte de couleurs claires, contrastant agréablement avec les couleurs du Métropolitain : les premières classes sont jaunes avec les extrémités rouge ; les secondes classes gris bleuté, avec les extrémités bleu foncé.

Un modèle d’esthétisme

Les voyageurs découvrent alors des rames équivalentes techniquement au Sprague -Thomson de la CMP, mais avec un aménagement intérieur et extérieur singulier et raffiné.

Le panneautage extérieur des voitures est en tôle peinte de couleurs claires, contrastant agréablement avec les couleurs du Métropolitain : les premières classes sont jaunes avec les extrémités rouge ; les secondes classes gris bleuté, avec les extrémités bleu foncé.

Le panneautage intérieur des voitures est en tôle vitrifiée blanche. Les dossiers en bois plein sont plus confortables que les sièges de la CMP en lattes de bois, les voitures disposent de porte-bagages et d’un itinéraire de ligne affiché au milieu de la rame. Les baies vitrées panoramiques, les tôles nervurées décorées d’arabesques, et les luminaires délicatement arrondis rendent cet environnement particulièrement accueillant et chaleureux.

La M102, ici présentée, fait partie de la dernière série de motrices livrées par le Nord-Sud : elle diffère des précédentes avec un panneautage extérieur en tôle vitrifiée.

D’une technique très avancée pour l’époque et d’une robustesse encore plus grande que le matériel Métropolitain, le matériel Nord-Sud assura l’exploitation de la ligne 12 jusqu’en 1972.

Le panneautage intérieur des voitures est en tôle vitrifiée blanche. Les dossiers en bois plein sont plus confortables que les sièges de la CMP en lattes de bois, les voitures disposent de porte-bagages et d’un itinéraire de ligne affiché au milieu de la rame. Les baies vitrées panoramiques, les tôles nervurées décorées d’arabesques, et les luminaires délicatement arrondis rendent cet environnement particulièrement accueillant et chaleureux.

La M102, ici présentée, fait partie de la dernière série de motrices livrées par le Nord-Sud : elle diffère des précédentes avec un panneautage extérieur en tôle vitrifiée.

D’une technique très avancée pour l’époque et d’une robustesse encore plus grande que le matériel Métropolitain, le matériel Nord-Sud assura l’exploitation de la ligne 12 jusqu’en 1972.

RATP NORD SUD-4743

Motrice Nord-Sud M102

Précédent
Suivant
Précédent
Suivant
Précédent
Suivant
Précédent
Suivant
Précédent
Suivant
Précédent
Suivant
Précédent
Suivant
Précédent
Suivant
Précédent
Suivant
Précédent
Suivant
Précédent
Suivant
Précédent
Suivant
Précédent
Suivant
Précédent
Suivant
Précédent
Suivant
Précédent
Suivant
Précédent
Suivant
Précédent
Suivant
Précédent
Suivant
Précédent
Suivant
Précédent
Suivant
Précédent
Suivant
Précédent
Suivant
Précédent
Suivant

Sprague M535

Renault TN4H

Saviem SC10

Remorque Bois A1

Automotrice MP51

Automotrice RER

Précédent
Suivant
Précédent
Suivant
Précédent
Suivant
Précédent
Suivant
Précédent
Suivant
Précédent
Suivant
Précédent
Suivant
Précédent
Suivant
Précédent
Suivant
Précédent
Suivant
Précédent
Suivant
Précédent
Suivant
Précédent
Suivant
Précédent
Suivant
Précédent
Suivant
Précédent
Suivant
Précédent
Suivant
Précédent
Suivant
Précédent
Suivant
Précédent
Suivant
Précédent
Suivant
Précédent
Suivant
Précédent
Suivant
Précédent
Suivant
Précédent
Suivant
Précédent
Suivant
Précédent
Suivant
Précédent
Suivant
Précédent
Suivant
Précédent
Suivant
Précédent
Suivant
Précédent
Suivant
Précédent
Suivant
Précédent
Suivant
Précédent
Suivant

Motrice 505